Le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à Montreuil

Salon du Livre et de la Presse Jeunesse

Salon du Livre et de la Presse Jeunesse

Après avoir fait « Livre Paris », il y a quelques années, j’ai tenté l’expérience du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à Montreuil, sur deux journées. Alors certes, la littérature jeunesse n’est pas mon domaine dans la Médiathèque où je travaille, mais j’avais envie de découvrir un peu cet univers. Et qui dit « jeunesse », dit aussi « public adolescent » et il m’arrive de lire du Young Adult.

  • L’intérêt d’y aller en pleine semaine ? L’entrée est gratuite. Il y a peu de monde.
  • Les inconvénients : le public scolaire qui avait une journée dédiée et à laquelle je n’avais absolument pas pensé ; les auteurs et illustrateurs qui sont principalement présents le week-end pour les dédicaces.

Salon du Livre et de la Presse Jeunesse

Durant ces deux jours, j’ai arpenté les allées, rencontré des libraires, des éditeurs et quelques illustrateurs en compagnie de mes deux super collègues ! J’ai tenté aussi de me faire des contacts pour d’éventuels partenariats avec le blog, et je croise les doigts pour que cela se réalise.

Nous avons également visité l’exposition sur « L’éloge de la lenteur », thématique de cette année, mais je dois dire que j’ai moyennement accroché, mis à part les tentes ornées de LED pour lire au calme.

Le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse est constitué par ailleurs de trois niveaux : un dédié à l’expo justement, et les deux autres aux maisons d’édition, aux spectacles, aux espaces presse. Il y a même un coin « Enfants trouvés », dont le titre prête vraiment à sourire. Je n’ai malheureusement pas assisté à des animations, car il fallait apparemment s’inscrire. Or, ce n’était stipulé nulle part. Bref, passons. Ce fut tout de même une belle expérience. J’ai fait le plein de livres (comme si je n’en avais pas déjà assez) et échangé avec de chouettes exposants.

Salon du Livre et de la Presse Jeunesse

Mon panier shopping littéraire :

  • What light / Jay Asher
  • 54 minutes / Marieke Nijkamp
  • Embrasse-moi / Jacques Prévert & Ronan Badel
  • Five feet apart / Rachel Lippincott
  • Août 61 / Sarah Cohen-Scali
  • Dans la maison / Philip Le Roy
  • Les 7 vies de Léo Belami / Nataël Trapp
  • Shooting Star / Fabrice Colin
  • Lettres d’amour de 0 à 10 / Susie Morgenstern et Thomas Baas

 

Panier auquel il faut ajouter :

  • Un mug « Mortelle Adèle », car je suis fan de la série
  • Un mug à l’effigie du salon, avec la citation : « Le monde appartient à celui qui lit tôt »
  • Un petit carnet tout choupinou !

Et vous, avez-vous déjà eu l’occasion d’aller au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil ?

La Schtroumpf Expérience

Le village des Schtroumpfs

Maison de Schtroumpf

La grande fan des Schtroumpfs que je suis a profité d’un week-end à Paris pour se diriger Porte de Versailles pour participer à la Schtroumpf Expérience. La Schtr… quoi ? La Schtroumpf Expérience ! Un parcours de 1500m² itinérant réalisé à l’occasion du 60e anniversaire des lutins bleus. Si l’exposition semble avant tout faite pour les petits, les grands qui ont conservé leur âme d’enfant y trouvent aussi leur compte.

Je démarre ma visite par une photo avec le Grand Schtroumpf… aussi haut que moi ! Puis, direction une salle obscure où un petit film nous raconte l’histoire des Schtroumpfs. Saviez-vous d’ailleurs que nos chers petits amis étaient nés lors d’un dîner entre Peyo et Franquin ? A table, Peyo ne se rappelant plus du mot « salière » demande alors à son acolyte de lui passer « le schtroumpf ». De là est née une conversation rocamboschtroumpf, puis tout un univers de bande dessinée, qui n’a cessé de grandir depuis…

Azraël

Le visionnage terminé, je poursuis mon exploration en forêt, où je rapetisse au fur et à mesure, tant les décors sont grandioses. Arrivée au village, je découvre l’habitation de la Schtroumpfette. Cette dernière, sous forme d’hologramme, se réjouit à la venue des visiteurs. Le Grand Schtroumpf possède le champignon le plus grand. A l’intérieur, on y trouve des livres, son fameux grimoire et une marmite en train de bouillir. A l’aide d’un écran et d’un filtre, me voici transformée moi aussi en Schtroumpfette ! Je continue ma promenade dans la forêt enchantée. Les lumières confèrent une atmosphère magique au lieu. Le barrage traversé, je me retrouve piégée chez Gargamel. Je me sens toute petite. Heureusement, les Schtroumpfs viennent à mon secours, et le sorcier se retrouve ligoté ! Même Azraël n’ose pas s’approcher ! Je termine ma quête en sabotant la machine infernale de Gargamel qui vise à détruire la planète. Car oui, derrière cette exposition, se cache un message : les Schtroumpfs sont ambassadeurs de l’ONU. A travers cette exposition, ils encouragent les plus petits à préserver la Terre à travers de nombreux jeux et explorations.

Culottes de Schtroumpfs

Les Schtroumpfs

De mon côté, je profite à fond de mon vol en cigogne pour retourner au village des Schtroumpfs. Durant sept minutes, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle, je survole des paysages merveilleux, avant d’être parachutée au centre du village, prête à faire la fête.

La promenade est officiellement terminée. A l’accueil, je récupère mon bonnet schtroumpf en carton. Je fais un dernier saut à la boutique, mais n’y trouve pas mon bonheur. Il semblerait que cette dernière ait été quelque peu dévalisée. De plus, les produits y sont chers, beaucoup plus chers qu’au Smurf Store que j’avais eu plaisir à découvrir à Bruxelles. Je troquerai finalement quelques pièces dans une machine spéciale pour me retrouver avec une drôle de pièce à l’effigie du Schtroumpf à lunettes. Un objet que je conserverai précieusement dans mon portefeuille…

Les bouquinistes de Paris

stand livres

Les bouquinistes de Paris

stand livres

Les bouquinistes de Paris

Non loin de Notre Dame, sur les bords de la Seine, se tiennent les célèbres bouquinistes de Paris. Ces derniers ouvrent en général vers midi et s’avèrent plus ou moins nombreux selon les jours. Il s’agit de libraires d’occasion pour la plupart. Vous les trouverez sur la rive droite à partir du pont Marie jusqu’au quai du Louvre, et sur la rive gauche, du quai de la Tournelle au quai Voltaire. On y dénombrerait plus 300 000 ouvrages, mais aussi de multiples revues, estampes, cartes de collection et souvenirs typiques de Paris. Pour la petite histoire, les bouquinistes de Paris ont démarré leur activité au XVIe siècle, en tant que marchands colporteurs. Les bouquinistes parisiens sont très connus et sont d’ailleurs inscrits depuis 2011 au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils s’inscrivent pleinement dans le paysage de la capitale.

stand vieux livres

Les bouquinistes de Paris

Lors de mon séjour à Paris, cette escapade littéraire ne m’a donc pas échappé ! J’ai adoré faire le tour de ces « boîtes » vertes, farfouiller dans les documents et trouver de petits trésors. En effet, ces libraires disposent de livres parfois très anciens ou d’éditions rares, ce qui fait tout leur charme ! A côté de cela, nombreux sont ceux à vendre des illustrations, des peintures de Paris, parfois de toute beauté ! Quant aux bouquinistes eux-mêmes, c’est un véritable plaisir que de discuter avec eux ! Je me rectifie : c’est un plaisir de parler avec des gens cultivés qui sont comme vous et moi, amoureux de la littérature. Et si vous savez lire l’anglais, sachez que vous trouverez la librairie Shakespeare & Co et son café à proximité.

La bibliothèque de l’Opéra Garnier

statues de l'opéra garnier à paris

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

En séjour à Paris, j’avais sur ma liste de choses à voir et à faire l’Opéra Garnier. L’établissement, d’une grande beauté, se situe dans le IXe arrondissement de la capitale. L’entrée est de 11€ et la visite est libre. Vous êtes sûrement en train de vous demander pourquoi je vous parle de l’Opéra sur mon blog littéraire. Eh bien sachez qu’outre sa salle de spectacles et ses pièces majestueuses, regorge un autre petit bijou : la bibliothèque.

maquette de décor de théâtre/opéra

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

La bibliothèque, située dans l’ancien « Pavillon de l’Empereur » et destinée dans un premier temps à Napoléon III,  a été rattachée à la Bibliothèque nationale dès 1935. Suivie d’un musée, la bibliothèque, qui s’étale sur plusieurs niveaux et pièces, conserve des sources précieuses au sujet de l’architecture du Palais. Les visiteurs y trouvent des projets de décors, comme celui de Faust. La pièce recèle également de programmes et d’archives concernant les spectacles qui ont été montés au sein de l’Opéra, aussi bien en matière de musique que de danse. La bibliothèque-musée conserve près de 600 000 documents. Partitions, photographies ou encore dossiers documentaires, les ouvrages sont précieusement archivés et stockés. Voilà pour les informations.

Bibliothèque de l'Opéra Garnier

Bibliothèque de l’Opéra Garnier

Alors comme toute bibliothèque un peu particulière, vous ne pouvez pas toucher aux documents, ni monter à l’échelle. Il faut vous contenter d’observer, de lire et de prendre des photos, même si j’ai trouvé que la lumière n’était pas vraiment adaptée pour réaliser des photographies. Toujours est-il que la visite mérite le coup d’œil. Alors si vous êtes de passage en région parisienne, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

Située dans le Ve arrondissement de Paris, « Shakespeare and Company » est une librairie spécialisée dans la littérature anglophone. L’originalité de cette librairie hors du commun, outre son intérieur, est qu’elle sert de refuge à certains voyageurs. Surnommés les tumbleweeds, ces derniers sont hébergés moyennant quelques heures de travail. Datant du XXe siècle, « Shakespeare and Company » a été fermée un temps durant la Seconde Guerre Mondiale, avant de rouvrir ses portes au public. Ça, c’était pour la petite histoire…

Librairie Shakespeare and Company

Librairie Shakespeare and Company

En d’autres termes, cette superbe librairie se trouve à quelques pas de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, aux abords du quartier latin. Sa devanture vert bouteille avec ses ouvrages entreposés déjà à l’extérieur de la boutique ne laissent pas les mordus de littérature indifférents. L’endroit est charmant. L’intérieur regorge de livres anglais en tous genres : romans, documentaires, bandes dessinées, chacun y trouve son compte. L’étage possède lui aussi ses petits trésors. Sur un tableau, les visiteurs peuvent punaiser de petits mots en souvenir de leur passage. Non loin de là, les lecteurs peuvent s’installer pour bouquiner tout en entendant quelques airs joués au piano. Une petite cabane idéale pour un écrivain a également été entreposée. A l’intérieur, une machine à écrire attend patiemment la nouvelle histoire qui va lui être contée.

N’ayant pu faire des photos que de la devanture (à l’intérieur c’est malheureusement interdit et gare à ceux qui tentent le diable, il y a des caméras partout), je suis repartie avec quelques images de l’extérieur, une petite carte postale et une belle pensée pour ce lieu hautement littéraire, qui fait partie des plus belles librairies de France.