NeuN

NeuN

Allemagne, 1940 : Pour assurer la pérennité du Troisième Reich et garantir une descendance à Hitler, treize enfants sont secrètement conçus avec l’ADN de ce dernier. NeuN est, comme son nom l’indique, le neuvième d’entre eux. Mais le projet est subitement abandonné et les élus deviennent alors des proies. Pour survivre, NeuN ne peut désormais compter que sur Théo, un soldat allemand qui devient son tuteur.

Les éditions Pika m’ont proposé de découvrir les deux premiers tomes de la nouvelle série « NeuN » imaginée par Tsutomu Takahashi. Ayant un profond intérêt pour tout ce qui touche à la Seconde Guerre mondiale, je me suis lancée avec plaisir dans la lecture de cette uchronie.

Les enfants d’Hitler, qui sont nommés par leur numéro de naissance, sont confiés à des familles d’accueil pour ne pas éveiller les soupçons. Mais la décision de les éliminer bouleverse la donne et Théo, le garde SS en charge de la surveillance de NeuN, va tout faire pour mettre celui-ci à l’abri. Ce manga très sombre, qui n’est pas sans rappeler le Lebensborn, nous plonge dans une ambiance des plus étouffantes. Les nombreuses scènes de combat démontrent que Tsutomu Takahashi a le sens du rythme et maîtrise son sujet. Pourvu que cette revisite de l’histoire tienne le coup sur la longueur…