Irena

Irena

1940 : L’Allemagne a envahi la Pologne. A Varsovie, les nazis ont délogé les juifs pour les parquer dans un ghetto. Ceux qui tentent de s’en échapper seront fusillés. Seuls les membres du département d’aide sociale sont autorisés à y rentrer. Parmi eux, il y a Irena, qui vient tous les jours apporter un peu de nourriture et de soutien aux plus démunis. Elle est un peu leur héroïne, car elle sait tenir tête aux gardiens. Et puis un jour sur son lit de mort, une jeune mère veut lui confier la vie de son fils. En compagnie de son acolyte, Irena se met en tête de sortir clandestinement des enfants du ghetto, quitte à y perdre la vie.

Le tome 1 intitulé « Le ghetto » issu de la série « Irena » est tiré d’une histoire vraie, et s’avère une véritable claque ! Irena Sendlerowa fait partie des héros de la seconde Guerre Mondiale et est décédée en 2008. Résistante et militante, elle a sauvé au total plus de 2500 enfants. Celle que l’on surnomme la « mère des enfants de l’Holocauste » a risqué sa peau et celle de ses collègues pour venir en aide à ces juifs désœuvrés. On oscille entre la bande dessinée jeunesse, à cause du trait notamment, et adulte, de par ce qui est raconté.

C’est au détour d’un article que Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël et David Evrard ont décidé de retracer sa vie en bande dessinée. Personnellement, je n’avais moi non plus jamais entendu de cette dame et l’histoire m’a donné envie de m’intéresser de plus près à ce personnage. Les critiques sur Internet concernant la BD sont pour la plupart élogieuses, et il va s’en dire que je lirai les tomes suivants avec un grand enthousiasme.

Cliquez ici pour commander « Irena »

 

Publicités