Five feet apart

Five feet apart

A 17 ans, Stella est atteinte de fibrose kystique. Ses jours à l’hôpital sont réguliers et l’adolescente s’est créée une chaîne YouTube pour parler de la maladie. Non loin de sa chambre, elle rencontre Will, atteint lui aussi de mucoviscidose et d’une infection chronique. Le protocole médical leur force à maintenir une distance constante entre eux de cinq pieds. Mais lorsqu’on tombe amoureux, comment fait-on pour résister à l’attraction de l’autre ?

« A cinq pieds de toi » est aussi connu sous son titre original, « Five feet apart ». J’ai d’abord vu le film, que j’ai beaucoup aimé, et si vous me connaissez, vous devez savoir que quand le long-métrage m’a plu et que j’apprends qu’il y a un livre à la base, je me jette dessus. J’ai donc fait l’acquisition de l’ouvrage à l’occasion du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse, à Montreuil, histoire de prolonger le plaisir.

Ecrit par Rachael Lippincott, Marie Chivot-Buhler, Mikki Daughtry et Tobias Iaconis, le récit m’a fait penser à « Nos étoiles contraires » de John Green, puisqu’il a pour héros deux adolescents qui s’aiment et qui sont condamnés. On sait dès le départ qu’on va être confronté à des émotions fortes, mais c’est aussi l’occasion d’en savoir plus sur la mucoviscidose qui toucherait environ 6500 personnes en France.  Simple mais touchant, le récit est un hymne à la vie et à l’amour.  Vous y trouverez peut-être quelques clichés, pas assez de rebondissements à votre goût, mais rassurez-vous : l’histoire est loin d’être ennuyeuse, bien au contraire !