La guerre des tétons

fille à moitié nue

La guerre des tétons

Lili Sohn est une blogueuse illustratrice. Sur son site Tchao Gunther, elle évoque, armée de son crayon, son combat contre le cancer du sein. Le succès auprès des lecteurs fut tel que la jeune femme a été publiée. Son histoire, baptisée « La guerre des tétons » se décline ainsi en trois tomes de bande dessinée : « Invasion », « Extermination » et « Mutation ».

L’illustratrice n’a que 29 ans lorsqu’on lui diagnostique un cancer du sein. Pour extérioriser ses émotions et faire part de la nouvelle à ses proches, elle décide d’ouvrir un blog. Ce dernier, à l’instar des BD, raconte avec humour la découverte du cancer, l’annonce à la famille, aux amis, mais aussi le milieu médical, le traitement, les multiples opérations et traitements qu’elle a dû subir.

Je n’ai pas été charmée par le dessin, c’est vrai, mais le récit m’a beaucoup touchée. J’ai même dû faire une pause une fois arrivée au milieu du 3e tome parce que cela faisait beaucoup de choses à digérer et que certaines épreuves sont tout de même assez dures.  Alors, même si aujourd’hui  nombreuses sont les personnes à guérir du cancer du sein, cela reste tout de même un parcours du combattant. Il faut donner beaucoup de soi pour vaincre la maladie, faire d’énormes concessions, être soutenue, et parfois, devoir tirer un trait sur certaines choses, parvenir à se reconstruire. J’applaudis vraiment Lili Sohn pour son témoignage qui ne m’a pas laissée de marbre, qui m’a même fait flipper par moment je l’avoue, mais qui démontre, une fois de plus qu’il ne faut pas prendre sa santé à la légère.  Gardons bien en mémoire que nous ne sommes pas comme les chats, nous n’avons pas neuf vies !

Publicités