Lettres d’amour de 0 à 10

Lettres d’amour de 0 à 10

Ernest n’a plus de parents. Sa maman est morte et son père l’a abandonné. Il vit avec sa grand-mère, Précieuse, et son aide-ménagère. A 10 ans, sa vie semble déjà bien routinière et bien solitaire, entre l’école, les devoirs et le dîner. Jusqu’au jour où Victoire, une jolie petite rousse, débarque dans sa classe, pleine d’entrain. Si Ernest lui reste d’abord insensible, il va vite se rendre compte qu’une tornade vient de débouler dans sa vie.

Quelle bande dessinée jeunesse délicieuse ! « Lettres d’amour de 0 à 10 » est adaptée du roman éponyme de Susie Morgenstern (que je n’ai pas lu), auteure qui a participé à l’élaboration de cet ouvrage, en compagnie de Thomas Baas.

J’ai flashé dessus lors de mon escapade au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Charmée par le dessin, je l’ai été aussi par l’histoire. Ernest est un garçon très timide, qui n’imagine pas l’impact que Victoire va avoir sur lui. Victoire, qui a 13 frères et qui s’imagine déjà mariée et mère de famille aux bras d’Ernest. Un récit très touchant, très tendre, qui respire le bonheur !