Les tableaux de l’ombre

Les tableaux de l’ombre

Au Musée du Louvre, les petits tableaux qui ne connaissent pas le même succès que « La Joconde » ou « Le radeau de la Méduse » sont révoltés. Ne supportant plus d’être ignorés par les visiteurs, les voilà qui quittent leurs cadres respectifs pour participer à des soirées privées avec les plus grands. Mais n’entre pas qui veut dans ces réceptions dédiées aux chefs-d’œuvre. Heureusement, Jean Dytar, un illustrateur qui passe par là, décide de leur donner la parole à travers une bande dessinée. Du jour au lendemain, voici les tableaux méconnus sous le feu des projecteurs.

La célébrité a ses avantages comme ses inconvénients, c’est ce que démontre en tout cas la bande dessinée « Les tableaux de l’ombre » écrite et illustrée par Jean Dytar. Un ouvrage tous publics, axée sur une série de toiles portant sur les cinq sens. C’est grâce aux yeux d’un petit garçon perdu dans les couloirs du Louvre que les tableaux vont voir leur vie bouleverser. Une bien jolie BD sur l’art et l’allégorie, empreinte d’humour et de sensibilité, qui nous fait voir les tableaux sous un nouvel œil.

Publicités