Les dédicaces

Les dédicaces

Claire est une Parisienne passionnée de lecture. Son passe-temps favori ? Ecumer les librairies à la recherche de livres dédicacés dont elle fait la collection. Cette fois-ci, elle dégote chez un bouquiniste un ouvrage à la dédicace vulgaire. L’auteur, Frédéric Hermelage, y a laissé son numéro à une certaine Salomé, avec un compliment plutôt outrancier. Pourtant, le roman n’a rien à voir avec le style de la dédicace. Claire va alors se lancer sur la trace de cet écrivain.

Lire un roman de Cyril Massarotto pour moi, c’est un peu comme une lecture doudou. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été déçue par ses écrits et « Les dédicaces » en est une preuve supplémentaire.  Tout d’abord, parce que le personnage est à la fois drôle et original : une amoureuse des livres certes, mais qui conserve des ouvrages dédicacés, même s’ils ne lui sont pas destinés (2564 au total). Ensuite, parce que le lecteur baigne dans le monde littéraire. Enfin, parce que cette histoire se rapproche d’un vaudeville et j’adore ça ! C’est un roman court, léger, où tout le monde en prendre pour son grade, aussi bien l’héroïne, que l’auteur, les blogueurs que les romanciers à succès. La plume de Cyril Massarotto est addictive. Entre sarcasme et conquête amoureuse, il n’en fallait pas moins pour me séduire.