Les cochons dingues

cochons d'inde

Les cochons dingues

Dans la famille d’Enzo et Sarah, on adore les cochons d’inde. A tel point que la cage prend de plus en plus d’ampleur dans l’habitation. Il faut dire qu’ils sont déjà au nombre de cinq et c’est sans compter César, le petit nouveau. Ce dernier est d’ailleurs assez mécontent de son sort, et ne pense qu’à une chose : s’évader ! Mais après avoir pris connaissance des lieux, reçu de bonnes choses à manger et une sacrée dose de câlins, César pourrait bien finalement s’y faire à cette nouvelle vie…

C’est dans un salon du livre que j’ai pris connaissance des « Cochons dingues », car elle est illustrée par Miss Prickly, et cette dernière a dessiné les premiers tomes de la série « Mortelle Adèle », dont je suis fan. Et l’autre jour, je l’ai eue entre les mains. Ma foi, qu’est-ce qu’elle est mignonne ! C’est clairement pour la jeunesse, certes, mais de temps en temps ça fait du bien d’avoir son quota de mignonnerie. L’histoire est drôle, attendrissante et l’on apprend aussi de nombreuses choses sur les cochons d’inde. Laurent Dufreney, le scénariste, donne à la fin de la bande dessinée quelques conseils à ceux qui aimeraient en adopter : cage, hygiène nourriture, tout est passé au peigne fin en quelques illustrations. Il n’est pas impossible qu’à la fin de la lecture vous ayez vous envie d’avoir un rongeur à la maison !

Publicités