L’enfermement

L’enfermement

Océane n’est pas une enfant ordinaire. Elle est autiste. Il faudra plusieurs années et moult examens pour que Florence, la maman, sache que sa fille est atteinte de ce mal. Qu’il s’agisse des instituteurs ou des professionnels de santé, tous s’accordent à dire dès le début qu’Océane n’évoluera pas, qu’il ne faut attendre aucune amélioration. Mais Florence a décidé de prendre le taureau par les cornes, de se battre. Elle descolarise sa fille et essaie chaque jour de lui apprendre à lire, à parler, à écrire et à exprimer ses émotions.

« L’enfermement » est un témoignage poignant signé Florence Henry, et qui m’a été offert par les éditions XO. Durant six ans, cette maman se battra contre les préjugés et les obstacles, ne lâchant rien pour faire progresser sa fille. Elle obtiendra gain de cause. En 2013, Océane retournera à l’école, en classe de 5e. Aujourd’hui, elle prépare son Bac S, rêvant de devenir astronome.

Ce qui est désolant dans cet ouvrage, c’est l’injustice à laquelle doit faire face cette famille. Comment ne pas ressentir de la tristesse ou de la colère quand on lit tout ce que fait cette maman pour son enfant, tout ce qu’elle doit endurer chaque jour ?! Ce qui est intéressant, c’est de voir comment Florence ruse pour stimuler sa fille, à l’aide de jeux, de métaphores et de mises en scène. Ce qui aurait été intéressant, c’est d’avoir un aperçu du vécu d’Océane aujourd’hui, à l’heure où elle termine le lycée. Voilà en tout cas un livre qui donne de l’espoir, qui est rempli d’amour, et qui met en lumière les failles du système lorsqu’il s’agit de déficience mentale.

Envoyer des fichiers

Publicités