La vie rêvée des chaussettes orphelines

La vie rêvée des chaussettes orphelines

Alice est une jeune américaine qui vient de tout plaquer pour vivre dans la ville de ses rêves : Paris. Elle repart donc de zéro. Et c’est là que ça se corse. Pour se reconstruire, Alice accepte un travail dans une start-up dont l’objectif est de réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. Pour cette jeune femme souffrant de troubles obsessionnels compulsifs, la tâche s’avère complexe. D’autant plus que de nouvelles rencontres vont bouleverser sa vie.

Merci aux éditions Charleston de m’avoir fait découvrir Marie Vareille. C’est une auteure dont j’avais beaucoup entendu parler mais dont je n’avais lu aucun livre jusqu’à présent. C’est désormais chose faite et je peux vous dire que son style m’a beaucoup plu ! Ce livre, « La vie rêvée des chaussettes orphelines », j’en ai fait une lecture commune avec Les Bullettes Colorées. Nous avons échangé sur Instagram nos impressions au fur et à mesure et nous avions le même ressenti.

L’écriture de Marie Vareille est très addictive. Quant à ce feel good book, je ne peux que vous dire que j’ai passé un agréable moment. J’ai trouvé l’idée de rassembler les chaussettes orphelines très originale même si je ne croyais pas trop en une application permettant de les réunir et encore moins de rendre son créateur richissime. Je regrette que le projet n’ait pas pris plus d’ampleur dans le roman mais ce sera mon seul point négatif. J’ai été stupéfaite par le final auquel je ne m’attendais pas et j’ai apprécié les deux parties du décor de l’ouvrage avec, d’un côté, la vie d’Alice aujourd’hui et de l’autre, le journal qu’elle tenait il y a quelques années. Ce dernier nous permet de mieux comprendre le caractère du personnage et son besoin de se mettre des barrières dans sa vie sociale. Si vous êtes amateurs de littérature feel good ou de romance, vous devriez trouver votre bonheur entre ces lignes…

Publicités