La vie est belle et drôle à la fois

porte rouge

La vie est belle et drôle à la fois

Léna n’est pas une grande fan des fêtes de Noël et pourtant, sa mère vient de la convoquer elle et son frère à passer la fin de l’année dans la maison de son enfance, à Vallenot, dans les Alpes de Haute-Provence. Mais arrivée sur place, pas de maman. Seul un petit message leur demandant de décorer et de préparer le 25 décembre en compagnie de la Mamie. Mais chez Léna, les fêtes de famille ont le don de faire ressortir les secrets les plus enfouis, ceux que l’on voudrait oublier. Mais qui sait ? Les révélations de cette année pourraient bien changer la donne.

Merci aux éditions Charleston pour m’avoir fait parvenir « La vie est belle et drôle à la fois » de Clarisse Sabard. C’est le second roman que je lis de cette auteure, après « La plage de la mariée » pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur.

L’ouvrage est la dernière romance de Noël que je lis pour cette année. Je m’étais préparée une pile à lire pour le mois de décembre avec uniquement ou presque des livres de ce genre, afin de me préparer à ma manière à fêter Noël. Je peux vous dire que je me suis régalée pendant ces 23 derniers jours. A aucun moment, je ne suis tombée sur un livre pompeux qui me donnait envie de passer au suivant. Mais revenons à « La vie est belle et drôle à la fois ». Ici, l’histoire d’amour n’est pas au premier plan, ce sont les secrets de famille qui prennent toute la place. Si Léna n’apprécie guère Noël, il y a bien une raison : le décès de son grand-père à la même époque, lorsqu’elle était petite, et dont elle se sent responsable. Ajoutez à cela une vie plutôt solitaire malgré un job plaisant et une famille légèrement déchirée avec un père qui multiplie les conquêtes. On a déjà vu mieux comme vie. Et pourtant, ce Noël-ci va être l’occasion de poser les choses à plat. D’abord, entre le frère de Léna et sa femme, dont le couple est au bord de la rupture. Puis, entre Léna et son premier coup de cœur qu’elle revoit après bien des années. Enfin, entre Léna et sa mère qui a disparu mystérieusement. L’ensemble donne une histoire forte sur les liens intergénérationnels.  Une belle comédie familiale à savourer en hiver et à accompagner pourquoi pas d’un lait de poule !

Publicités