Jeannot

Jeannot

Jeannot est devenu un homme solitaire. A la retraite, séparé de sa femme, il continue à s’occuper du jardin et des plantes, sa passion. Au parc, il ne peut s’empêcher de donner des conseils aux nouveaux employés communaux, comme s’il faisait encore partie des troupes. Ce qui est fou, c’est que Jeannot entend ce que disent les arbres. Un véritable don qui a pourtant l’air de l’agacer au plus haut point.

« Jeannot » fait partie de ce que l’on pourrait appeler une série, celle des « Contes des cœurs perdus », même si chaque histoire est indépendante. Avec Carole Maurel, Loïc Clément a imaginé la vie de Jeannot, un vieux bonhomme jardinier, triste, qui parle aux plantes. Cet ouvrage, pour le moins poétique, serait accessible dès l’âge de 9 ans, le texte n’étant pas trop dense et le sujet du deuil étant abordé. Néanmoins, je ne suis pas certaine qu’un enfant se dirigerait de son propre chef vers cette bande dessinée. Les illustrations bien que très jolies, sont plutôt travaillées et le personnage principal est un monsieur âgé. Après, si celui-ci parvient à sortir des sentiers battus, aucun problème, personnellement, je ne peux que conseiller cette BD, à la fois drôle et émouvante.