La nuit est mon royaume

La nuit est mon royaume

Nawel a 20 ans et vit dans un quartier sensible. Avec Alice, sa meilleure amie, elle a créé un groupe de rock. Les études supérieures les mènent à Paris et en parallèle, les deux jeunes femmes cherchent à se faire connaître. Lors d’un festival dédié aux jeunes talents, Nawel fait la connaissance d’Isak Olsen, un prodige dont elle tombe amoureuse. Avec le temps, la musicienne délaisse ses études et son job alimentaire pour se consacrer pleinement à sa passion. Mais la réalisation d’un premier album et les sacrifices ont un prix.

C’est une bande dessinée sur l’adolescence et les rêves que nous propose Claire Fauvel. On y fait la connaissance de deux adolescents au milieu de vie assez similaire, qui vont devoir pourtant se heurter au décalage culturel et social. Dans une ambiance totalement rock, l’auteure-illustratrice évoque plusieurs thèmes chers à cette tranche d’âge : la différence, le racisme, le harcèlement scolaire, les études, ou encore la jalousie. Entre espoir et désillusions, Claire Fauvel livre une BD plutôt intimiste sur l’histoire d’une génération pleine d’énergie.

La guerre de Catherine

jeune fille avec un appareil photo

La guerre de Catherine

1941, en France. Rachel est une jeune fille juive qui vit et étudie à l’internat de la maison de Sèvres, un endroit où ses parents l’ont placée pour des raisons de sécurité. Passionnée de photographie, elle capture l’instant présent et collabore au journal de l’école. Les lois contre les Juifs s’intensifient et Rachel, comme d’autres pensionnaires, doit changer de prénom et déménager. D’école en foyer, l’adolescente conserve précieusement son appareil photo pour immortaliser son quotidien durant la guerre.

Difficile de dire si « La guerre de Catherine » est une BD adulte ou jeunesse. Les dessins sont très agréables à regarder, les couleurs très douces et le texte, à la fois dense et aéré. J’ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé cette bande dessinée, qui traite à la fois de la guerre et de la photographie. Rachel est une fille passionnée et passionnante qu’on suit sur plusieurs années. Baladée de toute part à cause de sa religion, l’adolescente n’oublie pas sa passion première, ni ce qui lui a été demandé : prendre plein de photos pour témoigner de l’horreur de la guerre, du quotidien des orphelins, de la Résistance. Julia Billet et Claire Fauvel livrent là une BD historique qui plait aussi bien aux collégiens qu’aux plus grands, et qui permet d’apprendre de nombreux détails sur la Seconde Guerre mondiale et sur la vie des juifs persécutés par les nazis. A noter que cette bande dessinée est une adaptation du roman éponyme de Julia Billet et qu’elle figure dans la sélection officielle jeunesse du Festival International de la BD d’Angoulême !