Alice au pays des casseroles

foodtruck

Alice au pays des casseroles

Alice, 30 ans, célibataire et passionnée de cuisine, réside dans le Berry où elle tient un restaurant familial, en compagnie de sa maman, Constance, qui lui a passé la main. Les clients ne se bousculent pas au portillon mais cela pourrait être pire. En fait, c’est pire depuis qu’elle reçoit des lettres de menace et qu’un food-truck s’est installé juste en face de l’établissement. Et ce n’est pas parce que le propriétaire est à tomber que c’est une excuse valable pour marcher sur ses plates-bandes !

Mention spéciale pour commencer pour le titre du roman, « Alice au pays des casseroles » qui fait référence à « Alice au pays des merveilles » et à la couverture un peu vintage que j’ai adorée ! Mention ensuite pour la palette de personnages tous plus sympathiques les uns que les autres. On a de l’empathie en premier lieu pour Alice, qui a du mal à s’affirmer, et on apprécie Gabriel, le propriétaire du food-truck qui s’avère tout sauf un concurrent.

A la différence de bon nombre de comédies, le roman de Maud Brunaud se démarque par le côté un peu polar qui lui est conféré de par les menaces que reçoit Alice. Ajoutez à ce petit suspense une pointe de romantisme, une bonne dose de famille et vous obtiendrez « Alice au pays des casseroles », ou le roman qui vous donnera envie de tenir une auberge à la campagne. Merci aux éditions Marivole pour leur confiance et surtout pour cette lecture.

Publicités