89 mois

89 mois

89 mois, c’est le temps qu’il reste à Jeanne pour faire un bébé. Car dans 89 mois, elle aura exactement 40 ans et sera considérée comme hors-jeu. Le hic, c’est que cette charmante trentenaire, contrôleuse de train, est célibataire. Et l’obsession de devenir maman prend de l’ampleur jour après jour. A défaut de trouver le prince charmant, Jeanne décide de trouver le futur papa au hasard de ses rencontres, et sans forcément prévenir le premier concerné. Une décision qui est loin de faire l’unanimité auprès de ses proches.

« 89 mois », c’est un livre qui me titillait depuis belle lurette ! On me l’a offert et il a fallu que 9 mois se passent (oui, quelle coïncidence, n’est-ce pas) pour que je me mette à le lire ! L’histoire est pour le moins originale, même si l’on sait qu’à l’heure actuelle, de nombreuses femmes évoquent l’envie de « faire un bébé toute seule ». Caroline Michel, l’auteure, nous raconte une envie qui prend le pas sur toute une vie. Elle parle de l’horloge interne qui agace les femmes, de la difficulté à trouver sa moitié, et sans jamais le souligner vraiment, du Sida, des maladies sexuellement transmissibles.

Le lecteur peut être horrifié par la façon de faire du personnage principal. Moi-même, j’ai été choquée. Cela ne m’a pourtant pas empêchée d’apprécier ma lecture, en prenant tout le recul nécessaire : c’est une fiction, Ok. Ça existe sans doute dans la réalité, Ok. Tiens-toi en à la fiction. C’est l’histoire d’une fille qui voulait être une maman à tout prix. Une fille attachante, aux décisions agaçantes, mais qui reste résolument moderne. Un roman, frais, drôle, actuel et qui démontre qu’on n’a pas forcément besoin d’être en couple pour être heureux.

Publicités