Un été en apnée

deux ado sur une serviette de plage

Un été en apnée

Louise et Manon sont deux cousines qui partent avec leur famille en vacances à Montpellier. En pleine adolescence, les jeunes filles se cherchent, mais pensent surtout à s’amuser et à flirter avec les garçons. Si Manon ne voit aucun inconvénient à draguer le premier venu sur la plage et à se faire peloter à la vue de tous, Louise se met plutôt en retrait et pense encore à sa récente rupture avec Simon. Les amours de jeunesse ne sont pas toujours les plus faciles…

Avec « Un été en apnée », Max de Radiguès propose un autre point de vue de sa précédente bande dessinée « 520 km », dans laquelle Simon fuguait pour retrouver Louise, son ancienne amoureuse. Ici, nous suivons la jeune fille, qui plaque son petit-copain plus ou moins sur un coup de tête, avant de prendre conscience durant ses vacances qu’elle y est sans doute allée un peu fort. Son flirt et ses nouvelles amitiés vont lui faire voir les choses sous un nouvel angle.

Cette bande dessinée s’adresse dans un premier temps aux adolescents, puisqu’elle traite de « problèmes emblématiques » à un âge où l’on se remet sans arrêt en question. Les adultes apprécieront néanmoins cette BD qui reste légère, au vu du thème traité, et de la référence à la période estivale. Qui plus est, Max de Radiguès a un joli coup de crayon, et évoque avec brio le passage à l’âge adulte. Enfin, « Un été en apnée », c’est l’occasion de connaître l’histoire de « 520 km » dans son intégralité, ce qui n’est pas négligeable !