L’affaire Timothée Bardin

arbre dénudé

L’affaire Timothé Bardin

Etienne vient tout juste de sortir de l’école de gendarmerie. Pour son premier poste, le voilà dans un petit village de Normandie, apparemment bien tranquille. Mais à peine un mois après avoir déposé ses valises, le nouveau venu se voit confier l’affaire d’une disparition d’enfant peu ordinaire…

Ce polar signé Clément Grimbert m’a été offert par les éditions Baudelaire, dans le cadre de notre partenariat. Le récit est très très court, puisqu’on ne dépasse malheureusement pas la quarantaine de pages. Aussi, pour moi, il s’agirait plus d’une nouvelle que d’un roman, mais bon, passons. L’histoire se lit vite et si elle a effectivement les apparences d’un roman policier au départ, elle va vite se tourner vers une dimension plus fantastique. Au fur et à mesure de l’avancée de l’enquête d’Etienne, le lecteur se rend bien compte que quelque chose cloche et que la disparition en question est assez étrange. « L’affaire Timothé Bardin » contient en effet une légende urbaine, une légende qui va malheureusement se révéler bien réelle.

Dommage que le récit ne soit plus dense, j’aurais facilement imaginé 200 pages de plus à cet ouvrage !

Publicités