L’art du célibat

couverture vintage avec un homme et une femme

L’art du célibat

« La vie est trop courte pour être partagée : vivez heureux, vivez solo ! » tel est le slogan du livre de Maïa Mazaurette intitulé « L’art du célibat ». Dans cet ouvrage, le lecteur apprend à provoquer une rupture s’il est en couple, contourner les pièges mis en place par l’entourage, et maîtriser les techniques pour rester célibataire. Tout un programme me direz-vous ! Et encore, je viens juste de vous énoncer grosso-modo la 4e de couverture…

Ce document sur le célibat est découpé en cinq chapitres, à savoir :

  • Pourquoi choisir le célibat ? Alors ici, l’auteure énonce les avantages de la vie en solo, la question budgétaire, et ne prend pas de gants pour vous démontrer par a+b que le couple bah, c’est tout simplement dégoûtant !
  • Comment devenir célibataire ? Évidemment, ce chapitre concerne les personnes actuellement en couple et qui aimeraient bien claquer la porte. Pour ce faire Maïa Mazaurette vous donne des idées pour rendre le quotidien de l’autre invivable, et pour rompre progressivement tout en conservant sa dignité et ses amis.
  • Comment rester célibataire ? Cette partie est, je pense, dédiée à deux catégories distinctes : les bombes sexuelles et ceux qui ne peuvent s’empêcher de sauter sur tout ce qui bouge (oui, soyons honnêtes). Il s’agit là de pourrir un rencard, d’éviter les situations dites « dangereuses », voire de s’enlaidir. Quand je vous disais que l’auteure n’y allait pas avec le dos de la cuillère, je ne vous ménageais pas…
  • Le célibat à long terme : Ici, il s’agit plutôt de vous justifier par rapport aux autres, d’expliquer votre choix de vie mais également d’en savoir davantage sur le célibat au jour le jour.
  • Questions célibataires : Le seul chapitre décevant à mon goût. On vous donne des astuces en cas de coup de blues, de manque de tendresse ou de grippe mais face aux défis du type « réparer un lavabo » ou « repasser une chemise », on se contente de vous indiquer des sites Internet. Bof, bof…Mais c’est mon unique point négatif, promis !

Que dire de plus ? J’ai bien ri en compagnie de Maïa Mazaurette, et j’ai vraiment mais vraiment adoré le côté vintage du livre ; rien que la couverture m’a fait fondre ! Enfin, soyez en mesure de bien comprendre le second degré avant d’ouvrir cet ouvrage. Susceptibles, s’abstenir !

Cliquez ici pour commander « L’art du célibat »

 

Publicités

4 réflexions sur “L’art du célibat

  1. Bonjour ! J’ai cliqué sur votre lien parce que tout ce qui évoque le célibat m’intéresse. A lire cet article, ce livre ne doit pas tomber dans les mains de n’importe qui. 😀 Merci d’avoir précisé qu’il faut le prendre au second degré.

    Bonne fête du travail !

  2. Je viens de découvrir votre blog… je pense m’abîmer les yeux à lire toutes les chroniques dans la soirée 🙂 (mon côté jusqu’au-boutiste certainement)…

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s