Extrasystoles

Extrasystoles

Extrasystoles, c’est le nom bizarroïde d’un recueil de nouvelles écrit par Carole-Anne Eschenazi. Alors pour ne pas mourir bête, j’ai quand même cherché dans le dictionnaire ce que voulait dire ce terme. En voici la définition si vous êtes un tout petit peu curieux : il s’agit d’une « contraction prématurée du cœur qui altère le rythme cardiaque normal ». Le choix du titre s’explique sans doute par le fait que la plupart des nouvelles sont axées sur des récits d’amour. Attention, ici on ne parle pas de belles romances ou de Happy End ; au contraire il s’agit plutôt d’histoires qui finissent mal. 

Au total, le lecteur découvre 17 nouvelles. Elles sont assez dures, parfois violentes, drôles de temps en temps. Les mots ne sont jamais choisis au hasard. Il n’est pas du tout question de bien faire passer la pilule ou la chose avec douceur. Le ton est direct, certaines phrases peuvent même choquer ; pour ma part, ça m’a plutôt amusée. Il faut comprendre le second degré. J’ai préféré les premières nouvelles aux dernières de l’ouvrage, mais je dois dire que l’écriture est originale, au même titre que les histoires qui changent un peu de ce que l’on a l’habitude de lire. 
Je vais maintenant évoquer les cinq nouvelles d’Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi qui m’ont le plus plu.
  •  « Looking for Eddie » : Emma tombe amoureuse d’un acteur en voyant l’un de ses films. C’est décidé, entre eux, il y aura une belle histoire d’amour. La jeune femme part à sa rencontre au Festival de Cannes mais tout ne se passe pas comme prévu. Le comédien s’avère accompagné et Emma n’obtient qu’une poignée de main. Autant dire que l’acteur ne va pas s’en tirer aussi facilement.
  • « Joyeux Noël » : Benjamin a 13 ans et il aime le piano. Mais ce qu’il adore par-dessus tout, c’est son professeur, Solange, qui lui donne des cours particuliers. Alors quelques jours avant Noël, l’adolescent tente le tout pour le tout. Solange sera sa première fois, il en est persuadé.
  • « Faute de frelons » : Julien est un crack. Les bonnes notes, il les collectionne depuis le primaire. Alors quand au dernier contrôle de maths, il n’obtient qu’un 10, l’adolescent tombe de haut. Les parents eux, n’en font pas toute une histoire, une mauvaise note ça peut arriver. Mais Julien est hors de lui, et compte bien faire payer cette correction à sa prof.
  • « Et la Saint-Crépin ne reviendra jamais » : Théodora veut devenir escargologue (oui ça existe), mais elle vient de rater ses examens pour accéder au niveau supérieur. Sa vie est fichue. Elle qui se passionnait depuis tant d’années pour les escargots. Théodora va se venger, mais pas sur n’importe qui…sa cible est toute choisie.
  • « A la sauce gribiche ». Armelle est une femme plus grande que la normale. Mais obèse aussi. Son mari, lui, est écrivain. Mais entre eux, l’amour s’est éteint. Il n’y a même plus de braises. Les disputes s’enchaînent. La dernière va laisser des traces, surtout dans la cuisine…
Un grand merci enfin aux Editions Cent Mille Milliards qui m’ont offert ce recueil de nouvelles.
Advertisements

6 réflexions sur “Extrasystoles

  1. J’avais été contactée par les Editions cent mille milliards également, mais je n’avais pas accroché aux deux nouvelles du recueil que j’avais reçues. Je trouvais que les nouvelles étaient assez descriptives et qu’il y avait peu de place pour l’action (ce qui est sans doute le problème de la nouvelle en général ^^)

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s