Son carnet rouge

porte ouverte donnant sur une chambre

Son carnet rouge

L’infidélité, tel est le thème abordé par Tatiana de Rosnay dans son dernier ouvrage intitulé « Son carnet rouge ». Au programme, des nouvelles sur l’adultère sous toutes ses formes : la femme qui trompe le mari depuis des années et qui s’avère trompée aussi, la découverte du pot aux roses grâce aux dernières technologies (le répondeur, les SMS ou encore le baby phone), le mari qui rencontre des prostituées, sans oublier celui qui se rend à l’hôtel pour voir sa maîtresse, bref nous avons là différents cas de figure. Quelques situations s’avèrent cocasses, d’autres le plus souvent sont tout simplement tragiques. Les profils des amants sont multiples, la fin des nouvelles parfois surprenantes.

Les questions qui se posent sont les suivantes : « Est-il savoureux / défendu d’avoir une relation hors mariage ? », « Peut-on tout pardonner ? » Le ton de Tatiana de Rosnay au fil de « Son carnet rouge » est léger, malgré le sujet abordé. On peut facilement s’amuser d’une nouvelle quand la suivante va au contraire appeler à la compassion.

Avec cet ouvrage, Tatiana de Rosnay change de registre, mais aussi de genre, elle qui a l’habitude d’écrire des romans. La nouvelle lui réussit particulièrement bien et l’on aurait sans problème lu encore quelques petites histoires sur cette thématique (ou sur une autre). L’infidélité, un thème actuel, un comportement répandu qui aurait déjà touché selon certains sondages un homme sur deux et une femme sur trois. De quoi donner de la matière aux écrivains d’aujourd’hui.

Cliquez ici pour commander « Son carnet rouge »

Publicités

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s