Love and the city

un homme et une femme en tenue de soirée en train de boire une coupe de champagne avec en arrière-fond des buildings

Love and the City

« Love and the city » est un livre, dont le titre se traduit par « amours citadines » composé de deux nouvelles chick-lit. La première est de Sophie Kinsella et s’intitule « Les gens changent » ; la seconde, de Lauren Weisberger, a pour titre « Les confessions de Bambou ».

« Les gens changent » raconte l’histoire de Sarah,  qui s’improvise décoratrice d’intérieur avec son amie alors qu’elle n’y connait absolument rien. Ensemble, elles vont se rendre chez leur première cliente, une jeune femme blonde qui adore le rose. Mais en découvrant l’appartement, Sarah s’aperçoit que plusieurs objets ne sont pas sans rappeler ceux ayant appartenu à son ex petit-ami. Sarah voit juste : la blondasse en question est bien la nouvelle copine. Le simple coup de pinceau pour redorer l’intérieur va devenir aussitôt une aventure rocambolesque où l’amour n’a pas dit son dernier mot.

Dans « Les confessions de Bambou », on retrouve Katie, une jeune femme new-yorkaise bien sous tous rapports qui décide, du jour au lendemain, d’entreprendre une randonnée en groupe à l’autre bout du monde. La pseudo-aventurière veut faire entendre à son copain et à sa famille qu’elle sait prendre des risques et qu’elle a le goût du voyage. Direction le Viêtnam, où Katie va apprendre sur elle plus qu’elle ne l’imagine…

« Love and the city », je l’ai découvert sur un présentoir au Salon du livre. En voyant les noms de Sophie Kinsella et Lauren Weisberger, je n’ai pas hésité une seule seconde, je me suis jetée dessus. Seulement voilà, je n’ai pas eu l’idée de feuilleter l’ouvrage, bon ça n’aurait rien changé mais en fait… Il s’agit d’une édition bilingue ! Sur la page de gauche, figure le texte en version originale avec en notes de bas de page, le vocabulaire un peu difficile, et à droite, le texte en français. Alors, j’en ai profité pour faire le test et finalement je suis assez contente de moi ! Avec le vocabulaire noté, il est facile de lire l’histoire en anglais ! Mais bon, ce n’est pas demain que j’achèterai uniquement des titres en V.O, c’était un simple malentendu.

Bref, revenons-en à nos moutons ! Ici, nous avons affaire à de la bonne chick-lit. Souvent, les histoires sont gnan-gnan, mais là, cela ne m’aurait pas gênée le moins du monde que les nouvelles se transforment en romans car il y a de la matière. A l’approche de l’été, ce sont des récits plaisants, débordants de fraîcheur,  et de….réflexions de filles ! C’est très très court et en plus d’être divertissant, on apprend des mots en anglais. Vive l’édition bilingue !

Publicités

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s