L’enfant cachée

une enfant juive en train de courir dans la rue

L’enfant cachée

Dans « L’enfant cachée », de Marc Lizano, Loïc Dauvillier et Greg Salsedo, Dounia accueille sa petite-fille chez elle. A sa demande, elle lui raconte sa terrible enfance durant les années 1940.

L’histoire démarre avant que Dounia ne soit obligée de porter l’étoile jaune. Elle évoque les humiliations à l’école, la mentalité de ses camarades de classe, des enseignants mais aussi des voisins. Les parents de Dounia décideront de la descolariser et de lui faire cours à domicile. La famille de Dounia vit à l’abri des regards mais une nuit, la milice vient l’arrêter. Avant qu’il ne soit trop tard, Dounia est cachée dans une armoire avant d’être recueillie par une gentille famille voisine.

A travers cette BD jeunesse est relatée l’histoire des juifs durant la seconde guerre mondiale. Sans jamais choquer, les auteurs évoquent le martyre, les camps de concentration, le port de l’étoile. Une bande dessinée qui ouvrira très certainement les yeux aux jeunes lecteurs sur la guerre et qui leur apprendra de nombreuses choses sur cette période. De nombreux adolescents aujourd’hui s’étonnent encore des événements qui ont pu se dérouler durant ce laps de temps et ignorent tout de la persécution de certains peuples. L’enfant cachée n’est pas sans rappeler le roman de Tatiana de Rosnay, « Elle s’appelait Sarah ». Si le récit n’apportera sûrement rien aux adultes qui connaissent déjà les faits, il reste tout de même important, ne serait-ce que pour la mémoire collective.

Publicités

Laisser un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s